Legionnaires_image.JPG

                   Voir le jeu à imprimer " Légions romaines "

 

Comment était formée une légion romaine?

Les légions romaines étaient l'une des armées les mieux organisées de l'antiquité. Elles étaient constituées de soldats de métier (qui sont payés), engagés pour 25 ans. Les légions étaient maîtres dans l'art de la tactique militaire, d'équipement des soldats, d'armes de guerres et de logistique (ravitaillement en nourriture et équipement, construction de camps, réparation des armes...)

Les légions romaines étaient toujours organisées de la même façon et se composaient chacune de 5 000 légionnaires. Elles se déployaient sur le champ de bataille en formant dix colonnes appelées cohortes qui étaient elles-mêmes divisées en 6 goupes rectangulaires appelés centuries.  Ces dernières étaient composées d'environ 80 soldats et commandées par des centurions. Sous l'empire romain, il y eut jusqu'à 28 légions !
 
Le camp romain: 
Les légions construisaient des camps chaque fois qu'elles s'arrêtaient, même pour une seule nuit. Ces camps étaient tous en forme de carré avec quatre portes de chaque côté et deux routes se croisant au centre du camp. Seule la taille du camp variait en fonction du nombre de soldats. Ainsi, un camp d'environ 600 mètres de côté pouvait contenir et protéger 40 000 hommes. 
On commençait par creuser un fossé autour du camp, d'une profondeur de 2 mètres et d'une largeur de 4 mètres. La terre du fossé était rejetée vers l'intérieur et formait un talus. On fabriquait alors des pieux avec des arbres pour former une palissade  d'environ 1,40 mètre de haut au sommet du talus. Pour finir, on plaçait des pieux dans la pente extérieure du talus pour stopper et blesser les assaillants. Le camp était construit en moins de 3 heures et même s'il recquiérait des efforts pour sa réalisation, il permettait aux troupes de se reposer en toute sécurité pendant la nuit. 
A l'intérieur, les légionnaires organisaient toujours le campement de la même façon et en cas  d'alerte tous étaient rapidement à leur poste de combat. Quand les légions quittaient le camp, elles y mettaient le feu, de sorte qu'aucun ennemi ne puisse s'en emparer.

 

Le bouclier 
Le bouclier du légionnaire romain s'appelait le scutum. Il était fait de fines planches de bois collées et recouvert de cuir collé, cousu et peint.  Il faisait 110 cm de haut et 70 cm de large.  Sa forme cintrée épousait le corps du soldat de façon à bien le protéger. Il avait un renfort central permettant de détourner les coups d'épées et de lances.
La formation en tortue:  Les légions romaines utilisaient différentes tactiques sur le champ de bataille. L'une des formations utilisée s'appellait "la tortue". Les légionnaires se regroupaient en carré et ceux qui étaient sur les côtés formaient un mur de boucliers pendant que ceux qui étaient à l'intérieur, formaient un toit de scutum. Cette formation était utilisée pour se protéger des jets de flèches et de lances.

 

Le Glaive
C'est l'épée du légionnaire romain. Appelé aussi gladius, le glaive était court et large (60 à 90 cm de longueur avec le manche, 4 à 7 cm de largeur) et pesait environ 1 kg. Très maniable, il était redouté par les adversaires des romains car il infligeait de graves blessures.

 

Le Pilum
C'est la lance du légionnaire, elle est faite en deux parties: Un manche en bois d'environ 1,5 m et une tige en fer de 1 m, finissant en pointe. Le pilum pesait autour d' 1 kg et pouvait être lancé à une distance de 25m. Lorsqu'il atteignait un bouclier, il le tranpersait et la partie en fer se tordait, de sorte que l'ennemi ne pouvait plus détacher le pilum de son bouclier. Ainsi, l'ennemi devait continuer à se battre sans protection et ne pouvait pas renvoyer le pilum sur les romains. 

 

La catapulte
Inventée vers -400, la catapulte fût trés utilisée par l'armée romaine. Cet engin était muni d'un mécanisme, actionné par un grand arc qui en se détendant projetait violement un projectile (flèche, pierre, objet enflammé). Le terme catapulte a d'abord désigné une machine de guerre qui servait à envoyer des flèches, puis vers le moyen-âge, ce nom désigna des machines lançant des pierres. Dans l'armée romaine les machines qui lançaient des pierres s'appelaient des balistes et des onagres. Une petite catapulte, qui servit beaucoup sous l'empire romain s'appelait le scorpion. Il pouvait tirer des flèches avec précision sur une cible située à 100 mètres.  Avec une cadence de tir de 5 ou 6 coups par minute, il était dévastateur pour les adversaires des romains car chaque centurie en possédait une et une légion pouvait donc tirer 300 flèches par minute. D'autres catapultes étaient si imposantes qu'on les construisait sur le lieu de la bataille et pouvaient tirer jusqu'à 400 mètres. Puis, on construisit aussi des catapultes munies de roues en bois qui pouvaient être tractées par des boeufs.

 

 L'assaut de la légion

Les catapultes et les scorpions (petites catapultes lançant des flèches) tiraient leurs projectiles au début de la bataille. L'ennemi était alors désorganisé et affaibli par une pluie de projectiles. Ensuite, les cohortes de légionnaires entraient en mouvement et leurs centuries avançaient en rangs serrés. Lorsqu'ils arrivaient à bonne distance, le centurion donnait l'ordre de lancer les pilums. Puis, les légionnaires déguennaient leur glaive et en se protégeant avec leur bouclier, ils attaquaient les survivants .

Voir le jeu de guerre à imprimer " Légions romaines " cliquez ici.

DSCF8241.JPG   DSCF8234.JPG   DSCF8236.JPG   Légions romaines à découper 4

 

 

En savoir plus sur les romains...